HISTORIQUE

 
La revue Pyrénées a récemment soufflé cent bougies.

    Elle est fille du Bulletin Pyrénéen. Celui-ci naquit en 1896 sur les terrasses de Pau et fut longtemps organe officiel des groupements régionaux de montagnards. Il est proche du musée Pyrénéen dès sa création en 1920. En 1950 se constitue la Société des Amis du Musée Pyrénéen de Lourdes dont le bulletin devient l'organe. Le nouveau nom : " Pyrénées  Bulletin Pyrénéen"  marque bien que l'esprit demeure le même.

     « Pyrénées est une publication qui, participant tout ensemble de la revue au sens classique du mot et du magazine, allie la sévérité scientifique à la fantaisie littéraire ou humoristique, le rétrospectif à l'actuel, l'art pur au réalisme pratique, la belle et plaisante image au document austère ou au calcul abstrait. Elle sait aussi, s'il le faut, ne pas hésiter à critiquer, à polémiquer, à combattre, car nous avons des vérités à maintenir et des intérêts à défendre.» (éditorial de Raymond Ritter, n°3-4 1950)

    L'année 1996 a vu le Bulletin Pyrénéen « atteindre grâce à Pyrénées l'âge vénérable de cent ans». Fêter un anniversaire, c'est « prendre parti contre l'oubli, se situer dans le temps et dans son temps, bref dans une continuité dont tout en montagne nous montre la réalité et la dynamique...» écrit J.F. Le Nail.

    Aujourd'hui dans Pyrénées (n°2 1999), c'est la marche radieuse du pèlerin de Saint-Jacques  sur les flancs et les crêtes des monts pyrénéens qui nous est contée. Cette marche croise la traversée des Pyrénées de Banyuls à Hendaye. « ...Une interrogation, une quête, un commencement » ou « une réponse, un aboutissement, un plaisir », c'est toujours un chemin pyrénéiste que parcourt la revue. Rétrospectif, actuel, futuriste, Pyrénées s'inscrit dans un pyrénéisme dynamique et écrit chaque trimestre « un nouveau chapitre prometteur de cette extraordinaire épopée qui n'en finit pas depuis deux siècles.»
 

                                                      RETOUR